Alimentation pour bébé de 8 mois : que mange-t-il ?

C’est bien souvent autour du 8e mois (si ce n’est avant selon l’hérédité familiale), que bébé commence à faire ses dents. Avec l’apparition des incisives et le fait qu’il puisse se tenir droit tout seul, vient l’introduction d’aliments plus solides dans le cadre de sa diversification alimentaire. On fait le point.

Quel aliment à 8 mois ?

Entre 4 et 6 mois c’est le début de la diversification alimentaire, et donc des découvertes dans l’alimentation de votre bébé. Il faut introduire les céréales avant les 7 mois de votre bébé pour diminuer les risques d’allergies au gluten.

Vous pouvez par exemple ajouter des céréales dans les biberons de lait pour bébé BIO, donner un petit morceau de pain, ou des biscuits, mais attention sans sucre. C’est aussi le moment d’introduire les protéines, et de lui faire découvrir le goût et la texture de la viande et du poisson. C’est donc le début des découvertes dans l’alimentation de bébé !

En ce qui concerne les légumes, vous pouvez innover un peu plus dans le choix de vos purées, et lui faire découvrir de nouveaux légumes comme le chou-fleur, le céleri, la patate douce, etc..

Au niveau des fruits, commencez à introduire des morceaux de fruits frais  mais cuits, comme l’ananas, les pêches, le melon. Essayez le plus possible de privilégier des fruits et des légumes de saison  et bio sans pesticides.

A quoi ressemble une journée de repas type pour un bébé de 8 mois ?

La journée s’organise autour de 4 repas pour le bébé de 8 mois : petit-déjeuner, déjeuner, goûter et dîner. En plus de ses deux biberons par jour, il aura également droit à deux repas à la cuillère, ce qui représente par jour 20 g de viande, de poisson ou d’œuf (c’est-à-dire 1/2 œuf dur, ou 2 cuillères à soupe).

Exemple d’une journée de repas type pour un bébé de 8 mois :
– un biberon de 240 ml de lait pour le petit-déjeuner
– 180 g de légumes, 20 g de viande/poisson ou œuf mixé et un dessert (laitage ou fruit) pour le déjeuner
– un laitage comme un yaourt pour bébé BIO ou un fruit sans pesticides pour le goûter de l’enfant
– 240 ml de lait avec un peu de farine de sarrasin par exemple (qui a l’avantage d’être sans gluten), ou bien, un biberon de 150 ml de lait avec en complément 90 ml de soupe de légumes pour le dîner.

Comment faire manger bébé quand il fait ses dents ?

Pas facile de faire manger bébé lorsqu’il a ses dents qui poussent et lui font mal. Le mieux reste néanmoins de ne pas le forcer à finir son assiette ou bien même son biberon.

Privilégiez avant tout les aliments liquides ce qui lui fera moins mal aux dents. Cela peut être par exemple une soupe ou bien une compote allongée d’un peu d’eau, en plus de ses biberons de lait.

Dernière astuce si bébé a mal aux dents : donnez-lui des aliments froids qui permettront d’anesthésier un peu ses gencives douloureuses. Cela peut être par exemple des bâtonnets de fruits et de légumes congelés dans lesquels il pourra mordiller dedans pour se soulager les gencives !

Il existe également des sucettes spécialement conçues pour soulager bébé dans lesquelles vous pouvez glisser des glaçons. Attention cependant à ce que le filet ne soit pas usé et de laisser les glaçons quelques instants à l’air libre avant de les mettre dans la sucette.

Cette précaution est également valable pour les bâtonnets de fruits et légumes congelés pour éviter la brûlure du froid sur les gencives déjà irritées de votre bambin.

Quand donner des aliments plus durs à bébé ?

C’est à partir du 10ème mois que vous pouvez introduire des petits morceaux dans l’alimentation de bébé. Avec ses petites quenottes qui poussent, il peut découvrir de toutes nouvelles textures :

  • compotes et/ou purées avec morceaux
  • petit bouts de viandes fondantes
  • petites graines tendres comme du maïs doux ou des lentilles

A partir de 1 an et jusqu’à ses 2 ans, vous diversifierez encore les textures jusqu’à ce que bébé mange comme vous !

Bien sûr, il y a une règle d’or à respecter pour que l’alimentation de votre enfant se déroule bien : ne le forcez pas, jamais. Essayez de lui proposer un aliment sous différentes formes et à différents âges, mais s’il persiste à ne pas vouloir en manger, respectez tout simplement ses goûts.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire